10 raisons d’adopter le podcasting pour les marques

chanel

Pourquoi les entreprises et les marques vont devoir se mettre au podcasting ? Quel avenir commercial offre ce média ? Quels retours peuvent attendre les professionnels de cette technologie ?

Voici les 10 raisons qui feront du podcasting un atout de différenciation majeur dans le e-commerce ou le marketing en général.

1 – Fidélisation

Le podcasting se différencie essentiellement des autres supports marketing par son mode de diffusion.
En effet, l’utilisateur s’abonne gratuitement à un flux d’informations (via RSS). Cette démarche étant “volontaire”, l’utilisateur inscrit est un auditeur captif et en attente.

En marketing traditionnel, les coûts de fidélisation client sont en moyenne 5 fois supérieurs à ceux de l’acquisition. Le podcasting peut être un moyen moins onéreux pour garder le contact avec sa base client, en réduisant les budgets.

2 – Convergence numérique

Aujourd’hui, le podcasting est le média répondant le mieux aux exigences du marché en matière de convergence numérique. C’est-à-dire qu’il allie l’information, le support et le transport des données.

Les marques diffuseront leurs contenus en une seule opération, lesquels seront utilisables sur tous supports (TV, PC, iPod/iPhone, console de jeux …etc). Le podcasting permet une diffusion directe en B2C, sans intermédiaire, sans distributeur ou canal payant spécifique.

3 – Réactivité

Les processus de fidélisation en matière d’audience étaient encore longs pour ce média, mais la tendance semble s’inverser sur cette dernière période (dernier semestre 2008). Cela dit, une marque qui réussit à fédérer une audience autour de ses produits aura un impact et une réactivité jusqu’alors jamais égalée par d’autres supports. En quelques heures elle pourra réagir ou informer son public.

4 – VOD : Vidéo On Demand

Ce média à la demande assurera à la marque une écoute régulière, grâce au procédé de fidélisation liée à la technologie RSS. Nous avons aujourd’hui le recul nécessaire pour garantir cette audience.

Je ne développerai pas ce point trop technique. Des agences spécialisées vous orienteront et vous accompagneront correctement.

5 – Economie

N’entendez pas par là des économies sur la production (quoi que …). Les coûts liés à la réalisation d’émissions sont identiques pour du broadcast, de l’institutionnel ou du podcasting. Les moyens mis en place auront proportionnellement le même coût que ceux pratiqués dans le même secteur (audio ou vidéo).
Par contre, grâce la convergence + la VOD, la diffusion de votre émission aura un coût de diffusion faible quelque soit l’horaire. En effet, ce média ne connait pas d’heures creuses ou d’heures de grande écoute ; donc aucun surcoût lié à une grille de programmes.

6 – Catalogue vidéo

Le podcasting permet la gestion de volumineux « catalogues vidéo ». Le client peut s’abonner à certaines rubriques du catalogue et recevoir uniquement “les reportages” ou “descriptifs produits” d’une ou plusieurs rubriques prédéfinies par le vendeur. Là encore, les avantages vendeurs/clients sont innombrables.

7 – Mobilité

L’internet mobile est aujourd’hui une réalité et e-commerce va devoir s’adapter. La consultation commence à « s’expatrier » des ordinateurs pour s’orienter vers des terminaux mobiles divers (téléphones, baladeurs, tablets …). Là encore, le podcasting est une réponse technique solide aux attentes futures des clients.

8 – Le format

Aucune contrainte de temps : voilà un atout majeur pour les marques. Pouvoir enfin utiliser le support vidéo en format non imposé : de 8 secondes, 5 minutes ou de 1h30, les films s’adapteront aux produits et à l’attente du consommateur. Encore une barrière levée par ce nouveau média.

9 – Data-données

Une émission (vidéo ou audio) téléchargée par « un client potentiel » contient toutes les données nécessaires et exploitables : la vidéo du produit, le titre du produit, le descriptif et un lien vers le site ou la boutique en ligne. Aucun média ne procure toutes ces possibilités interactives simultanément.

10 – Marketing viral

Là encore, contrairement à un publi-reportable diffusé sur un média mainstream qui ne sera visible qu’une quantité restreinte de fois pour un coût élevé, le podcasting autorise à ceux qui l’utilisent une communication virale et sur le long terme. Les vidéos pourront être reprises et ainsi augmenter la notoriété de la marque sur d’autres sites (partenaires ou fans).

What Else

Le podcasting qui tarde à décoller via l’approche « amateur » pourrait bien exploser via un besoin corporate.

D’autre besoins peuvent également être envisagés via ce média pour de la formation, du elearning ou de la communication interne dans de grosses structures… On en parle dans un prochain billet.
Quelques marques qui commencent à utiliser ce procédé :



  • 2 Commentaires

    1. Pierre on 13 February 2009

      Hello Fred,

      Super article, encore une fois.

      Un beau business-case en 10 points.

      Pierre.

    2. Fred Galliné on 13 February 2009

      Merci Pierre … j’espère qu’on en parlera de vive voix le 20/2 au Podpaname ;)

    commenter cet article